Les Treille
LES TREILLE
Françoise BERNARD BRIES

www.pages-tambour.fr - Mars 2022

dattes
Une magnifique rangée de dattiers, chargée des régimes de fruits prêts à être cueillis. Certains régimes. vont jusqu'à cent kilos.


Introduction



AVERTISSEMENT

A la suite d'incidents entre l'auteur et une personne de sa famille d'alliance, qui, outrée par les renseignements au sujet de son nom et sa descendance, m'a littéralement agressée, je précise que, selon la loi Informatique et Libertés, toute personne désirant être retirée d'une base de données ou désirant apporter des précisions ou corriger des erreurs, peut en faire la demande au propriétaire de ladite base. Il suffit simplement de prendre contact d'une façon ou d'une autre. L'outrance verbale n'y est pas de mise.


Cette généalogie a été faite par moi-même après maintes recherches, soit à l'aide d' ouvrages tels que, par exemple, le Libro d'Oro de Philipp Argenti ou "Grandes Familles de Grèce et de Constantinople" de Mihaïl Sturdza, mais aussi en retrouvant au cours du temps, des "cousins", des parents ou alliés qui consultèrent le site que j'avais fait un peu dans cette intention. J'ai beaucoup fouillé les archives familiales, lettres, documents d'état-civil, notes diverses. J'ai aussi la grande chance d'avoir un Père "conservateur" qui émaillait ses notes de photos ou d'histoires familiales, qui annotait aussi les objets intéressants. Internet m'a également beaucoup servi et je ne compte plus tous ceux qui m'ont contactée pour une recherche ou une découverte ou une précision en les remerciant de leur aide précieuse. Cependant, j'ai pu, n'étant pas généalogiste de métier, me tromper, oublier, faire des erreurs dans le libellé des noms ou des prénoms et je prie mes lecteurs de bien vouloir m'en excuser et me prévenir s’ils se trouvent indécis quand à un nom, une date ou un lieu. Je me suis également servi de données diverses, mais en notant parfois qu'il s'agissait de pure hypothèse car dans l'incapacité de pouvoir vérifier si loin dans le temps ce qu'il en était vraiment, mais en faisant confiance à ceux qui m'avaient fourni ces précieux renseignements. Mes nombreux voyages et mes visites ont également contribué à élargir mon champ de connaissances et surtout, les cimetières visités furent de précieux "livres" ouverts à mes questions. Au cours des mois, et maintenant des années, ces familles vivent de nouveau. Il n'est pas rare qu'un seul nom, vous ouvre une voie différente de celle imaginée auparavant mais non dénuée d'intérêts et d'histoires merveilleuses. Le temps faisant son œuvre, de plus en plus de personnes se sont intéressées à la généalogie, de sorte que l’on trouve maintenant des liens dont on ne soupçonnait rien il y a dix ans seulement. Certains sont fort intéressés et d’autre nullement. Chacun voit clair à sa fenêtre donc nous ne porterons pas de jugement trop hâtif.

En ce qui concerne les Treille, il s'agit ici d'une famille qui à la suite d'une triste naissance, s'est vue "envolée" vers d'autres cieux. Il s'agissait de ma Grand Tante Cécile Tisserand qui avait épousé Marcel Treille mais qui mit au au monde une petite fille sans vie en naissant. Ma Tante Cécile continua sa vie avec son époux, à Nantes, mais elle aussi mourut quatre ans après. Remplaçant Cécile, Yvonne vint donner à Marcel une belle famille... Vous aurez loisir de découvrir tout cela.

Au milieu du 19e siècle Alcide Marie Treille, médecin partit avec son épouse en Algérie, y exercer son "métier" et soigner beaucoup d'algériens qui avaient alors des bras pour les soigner et s'occuper d'eux. Alcide s'installa à Constantine, et devint député puis sénateur prenant part active à la vie de ce pays qui grandissait. Ils y eurent trois enfants qui tous les trois restèrent en Algérie, s'y marièrent et y eurent des enfants. L'un des trois, Marcel, qui après la mort de Cécile avait épousé Yvonne, continua de s'entendre parfaitement avec la sœur de Cécile, ma grand-mère Hélène et ce fut réellement une vraie famille. C'est ainsi que les Treille sont venus prendre place dans mes généalogies puisqu'ils étaient presque et sont encore si près de nous.

Mais le temps passe, les générations se succèdent et souvent des événements aussi viennent balayer tout d'un seul coup. Inutile que je m'approfondisse sur tout ce que nous avons vécu depuis maintenant soixante ans. Tout se reconstruit, il est vrai, mais c'est aussi vrai que les si magnifiques propriétés que les Treille géraient dans le Sud algérien tant à Tolga qu'à El Amripour y produire des dattes ont changé de mains,elles produisent toujours mais pour nous, ne sont maintenant qu'un souvenir immense.




Contact
Pour me contacter
Visitez les Pages-Tambour