Descendance Tachet
Descendance Tachet
Françoise BERNARD BRIES

www.pages-tambour.fr

signature
Introduction



Cette généalogie a été faite par moi-même après maintes recherches, soit à l’aide d’ ouvrages tels que, par exemple, le Libro d’Oro de Philipp Argenti ou « Grandes Familles de Grèce et de Constantinople » de Mihaïl Sturdza, mais aussi en retrouvant au cours du temps, des « cousins », des parents ou alliés qui consultèrent le site que j’avais fait un peu dans cette intention. J’ai beaucoup fouillé les archives familiales, lettres, documents d’état-civil, notes diverses. J’ai aussi la grande chance d’avoir un Père « conservateur » qui émaillait ses notes de photos ou d’histoires familiales, qui annotait aussi les objets intéressants. Internet m’a également beaucoup servi et je ne compte plus tous ceux qui m’ont contactée pour une recherche ou une découverte ou une précision en les remerciant de leur aide précieuse.

Cependant, j’ai pu, n’étant pas généalogiste de métier, me tromper, oublier, faire des erreurs dans le libellé des noms ou des prénoms et je prie mes lecteurs de bien vouloir m’en excuser et me prévenir si ils se trouvent indécis quand à un nom, une date ou un lieu. Je me suis également servi de données diverses, mais en notant parfois qu’il s’agissait de pure hypothèse car dans l’incapacité de pouvoir vérifier si loin dans le temps ce qu’il en était vraiment, mais en faisant confiance à ceux qui m’avaient fourni ces précieux renseignements.

Mes nombreux voyages et mes visites ont également contribué à élargir mon champs de connaissances et surtout, les cimetières visités furent de précieux « livres » ouverts à mes questions. Au cours des mois, et maintenant des années, ces familles vivent de nouveau. Il n’est pas rare qu’un seul nom, vous ouvre une voie différente de celle pensée auparavant mais non dénuée d’intérêts et d’histoires merveilleuses.

Le temps faisant son œuvre, de plus en plus de personnes se sont intéressées à la généalogie, de sorte que l’on trouve maintenant des liens dont on ne soupçonnait rien il y a dix ans seulement. Certains sont fort intéressés et d’autre nullement. Chacun voit clair à sa fenêtre donc nous ne porterons pas de jugement trop hâtif.

En ce qui concerne les Tachet dont vous pourrez prendre connaissance dans les pages qui suivent, il s’agit d’une partie de ma famille, branche collatérale, dont la « clef » est Tante Madeleine Warot, née Tachet.

Les Tachet arrivèrent en Algérie en 1847. Ils étaient originaires de Mirecourt dans les Vosges, et François, le premier à s’installer était luthier et ancien receveur de l’Octroi. Je ne sais ce qu’il eut comme métier mais je dois noter qu’il devait être assez instruit au vu de sa signature qui est superbe. Avant de venir en Algérie, il travailla chez un luthier de renom, les Frères Bérard, à Avignon, où il exerça ses talents sur des Stradivari et des Amati. Il arriva en Algérie avec ses enfants, trois de sa première épouse et le quatrième de sa seconde épouse. Ils y firent souche et laissèrent, comme vous le verrez, descendance et œuvres importantes.

AVERTISSEMENT

A la suite d’incidents entre l’auteur et une personne de sa famille d’alliance, qui, outrée par les renseignements au sujet de son nom et sa descendance, m’a littéralement agressée, je précise que, selon la loi Informatique et Libertés, toute personne désirant être retirée d’une base de données ou désirant apporter des précisions ou corriger des erreurs, peut en faire la demande au propriétaire de ladite base. Il suffit simplement de prendre contact d’une façon ou d’une autre.
L’outrance verbale n’y est pas de mise.




Contact