INTERNET !!!

Qu'est ce que c'est ???


"Le Réseau"

par Spitzweg

Détourné par NatoKino avec son grand talent


Il y a cinq ans*, je me décidais à m'abonner à un Fournisseur d'accès à Internet et à me lancer dans le "vide"... Jusque là rien de bien extraordinaire; il y avait déjà pas mal de monde qui - disait-on - surfait sur la Grande Toile. Une de plus, cela n'allait pas changer grand chose. Oui pour les autres. Mais pas pour moi. Des ordinateurs, je savais pas mal de choses, et surtout comment s'en servir. Leurs "tripes" commençaient à m'étre plus familières sans que je les touchasse beaucoup. Donc c'était le moment de sauter le pas. Oui... Mais... Internet ??? Pourquoi faire ??? Me voilà en face de mon Serveur, avec des tas de gentils personnages au bout du fil, préts à vous aider en ligne pour vos premiers pas. Je rends grâce à leur infinie patience. En fait les premiers pas ne me furent pas très difficiles. Non pas trop. Je ne me plantais pas outre mesure, et tout était en ordre pour le grand saut sans filet... Une adresse e-mail et des sites, des URL à foison. Alors le soir devant mon écran, fière de moi, connectée en bonne et due forme...où aller ??? C'est bien beau oui mais que faire ??? Vers qui ??? vers quoi ???Le monde est si grand, le World Wide Web encore plus... je me sens désemparée. J'ai passé un peu l'âge des jeux, je ne suis pas un chercheur historique chevronné, la méme question se pose et se posait pendant que le compteur tournait... que faire...

Non me suis-je dit, je ne peux pas rester comme ça il faut y aller. Allons-y : les volcans. Je tape "volcan" sur le moteur de recherche et à ce moment même une kyrielle d'adresses défile devant mes yeux... Il y en a partout. Que faire encore une fois où aller ??? En Indonésie ??? Sur l'Etna ??? Au Mexique ??? Visiter le bon vieux Vésuve ??? En un mot le choix avec un grand "C". Je m'en vais n'importe où. Je ne m'en souviens plus, mais le volcan était magnifique et vomissait en direct ses laves et ses fumerolles je n'en croyais pas mes yeux...Je m'arrêtais, fatiguée et repue, mais bien décidé à continuer. Demain??? Tout à l'heure ???J'avais le champ libre il ne me restait plus qu'à trouver la ou les raisons et les motifs, les mots clés et je serais comme tout le monde, je serais sur Internet.

Je suis sur Internet.

J'y suis j'y reste et c'est bien. Commençant avec quelques adresses e-mail d'amis chers, je me suis fait un carnet important qui me permet de rester en contact avec à peu près le monde entier. Mais surtout j'ai découvert dans mes premiers temps de connection, que l'on pouvait accéder à des "groupes" de discussion, sous le vocable alt.xxx. J'y fus, lorsque je découvris dans mes papiers de familles certaines notes de mon Père concernant une partie de la famille venant de l'Ile de Chios. Je lançais à tout hasard un premier message destiné à qui voudrait y répondre, demandant s'il existait des personnes du nom de "Vlasto"...La réponse se fit un peu attendre mais un mois après que j'eus jeté cette bouteille à la mer, je reçus dans ma boîte à mails une réponse intéressante à laquelle je me suis empressée de répondre et je terminais ma réponse par ces mots :

"Je m'intéresse à votre famille parce que c' est aussi la mienne. J'ai une Grand, Grand, Grand, Grand Mère qui s'appelait Julie Vlasto!!!"
Question, réponse, questions, réponses...Imaginez le reste.

De fil en aiguilles, les Pages Tambour prenaient corps. J'avais de quoi les "nourrir" et petit à petit, comme un enfant sage mon petit site personnel grandissait et récemment je suis passée avec succès dans la "Section des Grands" en ayant un nom de Domaine et une adresse comme ceux que j'enviais : www.pages-tambour.com !!! Le temps passant, je me faisais des amis, retrouvais le plaisir d'écrire, d'envoyer des photos, de retrouver des amis perdus et la généalogie, qui chatouillait un nombre grandissant d'internautes, débouchait aussi pour moi sur des découvertes étonnantes.Bien des fois en ouvrant ma boîte aux messages, il y a un nom inconnu, un message très poli, commençant par "Chère Madame", et qui se termine par "mes salutations distinguées"...Et tout à coup je lis un prénom, nom de la famille... un Roger, un Paltin, une Nicole, un Demosthène, une Maria. Ils sont d'Athènes, de Bucarest, de Paris, de Londres, de Nice ou même du Mississipi, ou d'ailleurs. Ils m'ont découverte en cherchant Dieu sait quoi, ils ont navigué sur les Pages Tambour et m'écrivent pour me le dire. C'est de cette manière que j'ai retrouvé un cousin dont nous n'avions plus de nouvelles depuis des lustres. Aussi ses messages suivant ma réponse sont devenus un peu moins conventionnels et amitié et affection sont devenus courantes. Il y a à chaque découverte, un petit pincement au cœur et une interrogation heureuse. J'aime beaucoup ce moment où l'on va trouver, même ce que l'on ne cherche pas.

C'est le hasard d'Internet.

Et tout ça ! il faut nous rendre à l'évidence que c'est le résultat des pensées et déductions mathématiques d'un personnage hors du commun : Tim Berners Lee Maintenant Sir Tim Berners Lee. En 1991 il créa le premier serveur qui permettait d'aller sur le Web Wide World au CERN, situé à quelques kilomètres de Genève, près de la frontière franco-suisse, sur la commune de Meyrin. Je suis heureuse de vous faire connaître - si vous ne les connaissiez pas déjà - Tim Berners-Lee et son serveur.

L'homme

Et sa "machine"

* Maintenant cela fait plus de dix ans que vivent les Pages Tambour !!!



Création : 2001-12-10

Mises à jour : 2003-10-15 | 2003-12-01 | 2004-11-28 | 2006-05-28 | 2010-07-05 | 2011-02-15 | 2012-06-10 | 2019-10-09 |




© Françoise Bernard Briès.
Copyright, Syndication & All Rights Reserved Worldwide.

The text and graphical content of this and linked documents are the copyright of their author and or creator and site designer, unless otherwise stated. No publication, reproduction or exploitation of this material may be made in any form prior to clear written agreement of terms with the author.